Les 4 pires conseils pour devenir rentier

Si vous vous intéressez à votre épargne, à vos placements financiers ou à votre retraite, vous êtes certainement déja tombé sur ces livres qui vous expliquent comment devenir riche ou devenir rentier.

Si vous n’arrivez pas à appliquer ces recettes, c’est tout simplement parce qu’elles sont inadaptées ou ultra frustrantes pour un humain normalement constitué.

Voici les 4 pires conseils pour ceux qui veulent générer de la richesse à notre époque:

1/ Économisez X% pour investir en immobilier locatif

664090_1397204408_immobilier-fiscalite-piege-shutterstock->Le piège de ces nouveaux locataires aux pleins pouvoirs

Vous le savez, l’immobilier est hors de prix en France.

Mais pire encore, les lois assassinent la fluidité du marché locatif en donnant les pleins pouvoirs aux locataires.

Si vous tombez sur le mauvais locataire, et qu’il ne veut pas payer ni bouger…bon courage!

Ce locataire va non seulement vous faire perdre de l’argent mais en plus vous pourrir vos nuits.

Étant donné l’état de la croissance de notre pays, du chômage, le tout face à un marché de l’immobilier locatif ultra tendu… la prolifération de ce genre locataire est massive.

Plutôt que de se demander ce qui cloche dans l’équation, l’état a choisi d’instaurer une taxe sur les logements vacants en espérant fluidifier le marché de la location.

Encore une mesure qui donne le ton sur l’état d’esprit du gouvernement français vis à vis des propriétaires.

 

2/ Économisez X% pour les placer sur une assurance vie (multi supports) ou sur un PEA

2013-11-Albert-Einstein-HD-Wallpapers->Adieu les rendements composés promis par Einstein

Si vous n’êtes pas suffisamment autonome pour gérer par vous même votre assurance vie ou votre PEA, les différents frais vont tués vos rendements composés, adieu l’espoir de devenir rentier en fin de vie.

Si vous êtes en mesure, d’intervenir par vous mêmes, j’espère pour vous que vous avez une stratégie solide car mêmes les meilleurs gérants n’arrivent pas à tirer leur épingle du jeu plus de 3 ans d’affilé.

Le hasard est un facteur sous estimé qui ne tardera pas à vous rappeler à l’ordre très rapidement.

Il existe des stratégies quantitatives pour gérer proprement son épargne.

J’en parlerais à un peu plus tard. Mais elles ne suffiront jamais à vous rendre libre financièrement avant la fin de vos jours.

 

3/ Tirez une croix sur le plaisir de consommer

sadhu->Vivre comme un ermite ça vous tente?

Le fait de vivre dans avec son temps n’est pas le bienvenu.

Terminé la consommation du dernier iphone, du restaurant chez un chef étoilé, des vacances dans un pays paradisiaque…

Autrement dit, vous allez devoir rouler toute votre vie dans une voiture qui ne vous fait pas forcément plaisir.

Vous allez consommer ce que les bons de réduction vous dictent.

Vous serez sans cesse en train de restreindre vos envies, vos rêves, votre vie

Mais rassurez-vous lorsque vous serez enfin rentier à l’age 90 ans, vous pourrez enfin mettre fin à cette vie de privation.

 

4/ Achetez-vous un toit

rentier->Seulement si vous êtes un escargot

A l’époque de mes grands parents ou même des mes parents, la vie était statique.

On faisait plus ou moins le même métier que son père, on vivait plus ou moins au même endroit et on fréquentait plus ou moins la même femme jusqu’à ce que mort s’en suive.

Le fait d’avoir sa maison était une assurance pour sa propre sécurité et sa retraite. Ce dogme est resté ancré dans l’esprit de la nouvelle génération.

Pourtant le monde est devenu extraordinairement dynamique!

Plus de 2 mariages sur 3 volent en éclats sous 7 ans, en ville: donc déménagement.

La majeur partie des postes permettant de se payer une maison à crédit, débouchent systématiquement sur une promotion d’ordre géographique dans les 7 années.

Impossible de se battre contre ce monde devenu incontrôlable de dynamisme.

Acheter son « chez soit » est un faux semblant de sécurité: le bien appartient à la banque.

Pendant que vous êtes en train de payer 2 fois la valeur du bien à la banque… s’il vous arrive une bricole, cette sécurité va se transformer en drame de votre vie.

 

Je ne trouve pas ça sexy de me dire que je serais libre financièrement à la veille de ma mort

J’ai du mal à comprendre en quoi ces stratégies  pour devenir rentier ou devenir riche rencontrent autant de succès depuis 10ans.

Car la vérité c’est que la création de richesse n’a rien de linéaire.

Il s’agit d’un jeu où les grands gagnants s’exposent à des accidents positifs de richesse, sans prendre quasiment aucun risque.

Lorsque la sauce prend, la création de richesse est exponentielle.

Je fréquente de nombreux entrepreneurs et ceux qui réussissent ne sont pas plus malins que les autres.

Ils savent simplement s’exposer à ce genre d’événements.

Vu de l’extérieur, monsieur tout le monde dira « il a eu de la chance celui là ».

Mais vu de l’intérieur, il y a un véritable processus 100% réfléchi qui est mis en place.

 

Créez votre machine à devenir rentier

>> Je vous ai préparé 4 vidéos dans lesquelles je vous explique comment mettre en place votre machine à devenir rentier

Vous allez découvrir la solution pour sortir du système dans le pays qui taxe le plus au monde… sans bouger de chez soi.

 

 

 

 

2 Commentaires

  1. gustave mai 9, 2015 Répondre

    À 35 ans j’ai déjà revendu 2 fois ma résidence principale en belle plus value et dans 5 ans mon crédit sera fini.
    Mon épargne salariale a fait +70% en 3 ans et mon assurance vie abondée chaque mois +15% depuis début 2015.
    Comme quoi 😉

  2. choukrov juillet 13, 2015 Répondre

    Pour investir dans l’immobilier sans soucis et obtenir un rendement décent, il y a les scpi de rendement.
    Par contre, il faudra réaliser vos propres recherches et faire un tri sévère sur les meilleures scpi du marché.
    Pour informations, dans la centaine de scpi, il n’y a que 10% des scpi qui valent réellement le coup.
    Autre piste, pour ceux qui ne sont pas averses aux marchés financiers, il existe les titres aristocrates qui délivrent depuis plus de 25 ans des dividendes croissants: la prudente est d’investir dans au moins 20 titres
    différents afin de diversifier les risques. Un portefeuille de 18000€ à 20000€ est un minimum afin de rentabiliser un peu le temps investi : il est possible de viser des dividendes de 300€/ trimestre ou 100€/mois
    pour commecer et avec le jeu du réinvestissement de vos dividendes il est possible d’atteindre des revenus
    qui se rapprocheront de 200€/mois. En anglais cette stratégie s’appelle le D.G.I : dividend growth investing
    voir le site très intéressant « seeking alpha » pour ceux qui veulent en savoir plus et passer à l’action ( l’auteur « David Van knapp » fait du très bon travail pour populariser cette stratégie qui est utilisée par les retraités américains!

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*